La Zébrine

Association de valorisation du patrimoine rural d'Arpaillargues-Aureilhac

29 mars 2018 – Les capitelles d’Aramon

Capitelle d'Aramon

Capitelle d’Aramon à degrés

Visite avec l’Office de la culture et du patrimoine d’Aramon.

Rendez-vous : 13h au parking de la salle polyvalente pour être à 14 sur le parking du sentier.

Quelques mots sur la promenade :
 Situé sur les hauteurs d’Aramon, le sentier des capitelles dévoile un patrimoine autrefois consacré à la culture de l’olivier, au cours d’une balade ponctuée par de belles vues sur le Rhône, le confluent de la Durance et, au loin, les toits d’Avignon.

 

Ça c'est bien passé

 

Entre deux jours de pluie, par une belle journée de printemps, 14 membres de la Zébrine se sont retrouvés à Aramon pour parcourir le Chemin des capitelles, qui commence au bout du chemin de Ste Suzanne.

Présentation

Robert et le groupe devant la capitelle de la combe

Robert et le groupe devant la capitelle de la combe

Accompagnés de Robert, membre du groupe capitelle de l’Office de la Culture et du Patrimoine d’Aramon, nous avons pu admirer 17 cabanes fort différentes des nôtres mais de formes et de dimensions variées. Plus petites et plus massives que celles d’Arpaillargues, elles ont toutes la caractéristique d’un long couloir d’entrée étroit et ne sont pas très hautes (on peut tout juste s’y tenir debout). Certaines sont à degrés, d’autres en igloo, souvent incluses dans le mur, ou surmontées d’un chapeau arrondi. Elles sont souvent accompagnées d’iris et de cyprès ce qui ajoute à leur charme.

Le site

Le chemin longe une belle olivette, puis s’enfonce dans la garrigue couverte de chêne Kermès, de Buis, de Romarin, autrefois plantée d’Oliviers. Les Aramonais cultivaient l’olivier et l’amandier sur ces collines et se servaient des capitelles pour stocker leurs récoltes avant de les descendre et de les confier aux bateaux du Rhône pour leur transport. Difficile de s’imaginer ce terrain aride et si minéral recouvert d’arbres. Les sentiers même sont jonchés de cailloux, la pierre est omniprésente et il a dû falloir un travail harassant pour en extraire les pierres et bâtir ces nombreuses constructions en pierre sèche.

Les capitelles

Taoule Messe

Taoule Messe (table mise)

Le groupe capitelle d’Aramon, composé d’une dizaine de personnes, se retrouve tous les vendredis pour continuer la restauration des cabanes et des murs de pierre sèche, car certaines cabanes étaient très endommagées, réduites à un tas de pierre. Une pierre calcaire dure mais gélive, un peu plus jaune que la nôtre, et qui abonde, ce qui a permis à certains de construire une cabane toute neuve avec une calade (et un peu de ciment ho ! Sacrilège!). C’est la capitelle de Mireille, car toutes les cabanes portent un nom : capitelle de la combe, de Clary, des iris, de Taoule Messe, du Mourre de l’Alaouze (la plus belle avec ses gros cyprès), la Rhodanienne (la plus impressionnante avec sa terrasse et sa cheminée), la capitelle des oliviers, celle des terrasses du Rhône, de l’enclos, de l’homme mort…la Bellevue, car nous avons toujours une très belle vue sur le Rhône.

Vue générale du site

Vue générale du site dominant le Rhône

Robert nous a fait grimper jusqu’à un point de vue à 360°, puis encore jusqu’à la Table d’orientation (nous avons pas mal grimpé ! ) et il nous a nommé les villages et les sommets qui du Pic St Loup s’étendaient jusqu’au Ventoux bien visibles par ce temps clair. Nous avons même pu admirer un tapis de toutes petites narcisses blanches, miracle de finesse et de verdure sur le sol minéral, mais aussi un Balai de sorcière, excroissance d’un pin greffé naturellement sur un autre pin, et nous avons terminé la boucle de la balade de 7 ou 8 Km sur la vaste terrasse où l’association se retrouve pour une soirée de conte en été et où ils vont fêter leurs 20 ans d’existence cette année.

Une belle balade et un bel exemple de réalisation collective de passionnés du patrimoine, comme nous, heureux de se retrouver sur un site privilégié, où se trouve « une parcelle de bonheur », nous déclare Robert, et nous le comprenons fort bien !

 

 

 

Pour aller plus loin :

 Quelques photos de la balade

 

Share

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *