La Zébrine

Association de valorisation du patrimoine rural d'Arpaillargues-Aureilhac

Dimanche 1er mai 2016 – Sortie orchidées

Céphalanthère - détail

Céphalanthère – muguet des montagnes

Les orchidées de Cassagnoles avec Yves Maccagno, spécialiste des arbres remarquables, des oiseaux et de ces curieuses fleurs.
Les garrigues de Cassagnoles ont été préférées au Mont Bouquet initialement prévu.

Rendez-vous à la mairie de Cassagnoles à 10h. Prévoir le pique-nique.

Balade réservée aux adhérents.

Ça c'est bien passé

Par un grand vent bien frais une douzaine de membres de la Zébrine ont suivi Yves Maccagno sur les sentiers de Cassagnoles son village. Le Mont Bouquet choisi au préalable ne pouvait permettre d’observer que 3 espèces d’orchidées alors que nous en avons observé 9 à Cassagnoles.
Ces jolies fleurs mystérieuses poussent en nombre sur le sol calcaire de notre région. Il en existe 25 000 espèces dans le monde et 200 en Europe.
Ce sont des plantes terrestres vivaces à double bulbes ou à tubercule ou rhizome. Elle n’ont pas besoin de beaucoup de terre dont elles se servent comme point d’appui et où elles puisent des sels minéraux mais elles ont surtout besoin de lumière. Elles ont la particularité de vivre en symbiose avec un champignon.
Les fleurs placées en grappe ou en épis s’épanouissent de la base vers le sommet. Elles comportent 3 sépales et 3 pétales, dont un plus gros le labelle qui sert de leurre imitant un insecte afin d’attirer l’insecte pollinisateur, un éperon nectarifère, des pollinies, un pétiole (ovaire) comme la vanille (issue d’une orchidée tropicale).
Son nom viendrait du grec orkhis = testicule (les doubles bulbes).

Voici les orchidées observées au fil de la balade sur les collines de Cassagnoles.

Le Limodore à feuilles avortées : Limodorum abortivum
Haute orchidée violacée qui n’a pas de feuille à la base de la hampe florale qui peut atteindre 80 cm.
Les feuilles sont appliquées sur la tige violette, les fleurs sont peu nombreuses.

Les Ophrys
Les ophrys sont des fleurs méridionales (ophrys = sourcil en grec). Ses fleurs peuvent pivoter à 180° pour attirer l’insecte mâle. La fleur éclos en même temps que l’insecte mâle, avant la femelle. Elle produit les phéromones semblables à celles de la femelle pour attirer le mâle qui va polliniser en se posant sur le grand labelle fausse femelle. A chaque orchidée un insecte particulier.

L’Ophrys bécasse : Ophrys scolopax
a un labelle trilobé brun sous un calice de sépales roses, prolongé par un bec jaune.

L’Ophrys jaune : Ophrys lutea
petite orchidée robuste et commune ; son labelle est bordé de jaune.

L’Orchis militaire ou guerrier : Orchis militaris
a 3 sépales en casque, ses pétales rosés ressemblent à un petit bonhomme (2 bras 2 jambes) casqué.
Il est grand et peut atteindre 50 cm.

L’ Orchis pourpre : Orchis purpurea
Ce très grand orchis qui peut mesurer jusqu’à 80 cm a ici 40 cm. Ses fleurs sont nombreuses et veinées de pourpre, le casque est brun et couvre aussi des pétales en forme de petits bonshommes.

L’Orchis brûlé : Orchis ustulata
a un parfum vanillé. Ses fleurs ont un dégradé de couleurs du bas en haut. En pyramide noir en haut (casques brun rouge) plus foncé que les lamelles en forme de petits bonshommes rosés. Il peut mesurer 30 cm.

Le Céphalanthère à feuilles étroites : Céphalanthera longifolia
Cette belle orchidée qui ressemble à du muguet en ce 1er mai a de longues feuilles en épée, des fleurs blanches en clochettes, elle ne pratique pas de phénomène de rotation.

L’Ophrys araignée ou litigieux : Ophrys araneola
Petite Ophrys assez répandue elle ressemble à un insecte ou une araignée; le labelle circulaire et bombé est brun bordé de jaune.

L’Orchis mâle : Orchis mascula
Grand Orchis, il peut mesurer 60 cm. Il est d’un beau rose pourpre et porte un éperon dressé.

Nous avons pu aussi observer différentes plantes et arbustes comme :
Le Lentisque térébinthe aux belles grappes de boutons pourpres.
Le Phlomis aux feuilles gris-vert cotonneux et à l’épis qui donnera une fleur jaune.
L’Aristoloche à feuille ronde.
L’Astragale de Montpellier aux fleurs rampantes.
La Lunetière aux fruits comme des lunettes.. .

La balade s’est terminée à l’abri du « mistral noir » chez Yves et Sylvie qui nous ont permis de pique niquer au chaud.
Un moment bien agréable, d’autant que Yves a bien voulu nous jouer quelques morceaux sur ses pianos à queue. Nous les remercions de cette hospitalité musicale !

Quelques photos de la balade

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *